@baliretro

Dernière escale en vue pour le Bali rétro ?

Le livre Bali rétro
Quelle sera la suite du Bali rétro après son l'exposition à Carouge - Genève ?
 
C'est la question que j'entends le plus souvent et c'est toujours avec beaucoup d'honnêteté et d'émotion que je réponds... Je ne connais pas la suite, c'est la pure vérité.
Cela fait bientôt deux ans que je porte mon projet fou à bout de bras, sans aucune concession en tentant tout et en laissant venir la suite de mes actes, en suivant mon instinct. Deux années de photos dans un rétro jusqu'à une exposition Bali rétro à Genève après une exposition à Bali et une autre à Paris, deux premières années d'une incroyable odyssée pour laquelle j'ai tout tenté et tout réalisé seul, des photos à leur exposition, un site internet, un livre, une boutique en ligne et la gestion des réseaux sociaux, un projet fou. Une vraie et belle entreprise, artistique mais avant tout humaine, de coeur.

Après quelques photos dans un rétroviseur de moto à Bali, j'ai pensé que ces visions fugaces pouvaient m'emmener plus loin tout en sachant que je n'avais peut-être aucune chance mais cette aucune chance, je devais pourtant la tenter, cétait évident, limpide, je devais traverser le miroir... Je savais qu'un jour, même lontain, je quitterai Bali pour tout tenter comme j'avais tout tenté à Bali dont l'île n'était pas l'arrivée mais une escale.
Je dois une partie de l'aventure à ma fille Léa qui, à 14 ans, a su me dire les bons mots, ceux que je lui avais appris dès son plus jeune âge mais que j'avais oubliés. Pour le reste de l'aventure, il y eu aussi ces mots de mon père dans un livre "Deviens-le toi aussi, je te le souhaite, sois un aventurier au moins une fois dans ta vie" et les mots de ma mère "Pourquoi pas ?".
J'ai mis mon coeur sur la table comme me l'a dit à Bali le réalisateur Alain Bourillon, cet autre aventurier comme Phil, boss et chef talentueux du Melting Wok à Ubud, Géraldine combattante de la Brasserie à Jimbaran, Stéphane Freyer, Serge Davis, Magic Natalie Lejeune, Jonathan Cerrada Moreno, Théo Toutbeau, Fabrizio Ciciriello Remacle, Alain Delaplace, Bruno Beguin pour Karine courageuse maman de Léa sur la même île, Valérie Guinfolleau et Julie Coulon à Paris, Dimitri Kousis, Éric Renders, Éric VP, Bernard Teyssié, Florence Michaud, la famille Hans-Sacré, ma soeur Lulu et son Alain, Natou callaerts en Belgique, Fabio Di Martino, Jules Verne à Genève et les personnes sur mon chemin, ces sublimes et subtiles personnes qui vont au plus loin de tout... D'aussi loin, le Bali rétro, c'est le plus beau de mes photographiques rendez-vous.

Jamais je n'aurais imaginé que mes photos dans les rétroviseurs de ma moto allaient me porter loin de Bali où je vivais depuis 3 ans sur l'île du du paradis pour l'imaginaire collectif et pourtant pour le peuple de Bali, le paradis est différent, il est autour de nous de notre vivant, est ce qui nous entoure, pas ou plus forcément à Bali, le paradis est ce que l'on en fait et là où notre coeur nous porte... Mon coeur m'a porté.

J'ai marché dans les pas de mon avenir, j'ai suivi ses pas au présent, sans jamais les dépasser, j'ai choisi le plus beau des chemins, aucun autre chemin imposé, que le mien et qui m'aime me suive, comme je suis, comme je suivrai, comme j'aime vraiment.
Il ne suffisait pas de faire des photos, il y avait beaucoup plus à faire, tout et toutes ses galères, accidents, moto volée à Paris que j'ai retrouvée 6 mois plus tard lors d'un autre voyage, avions ratés, errances, doutes, coup du lapin à 70 km/h, coups de mou et coups au coeur aussi pour mener toutes les galères à bon port.
L'odyssée du Bali rétro est devenue mon paradis artistique permanent, mon projet le plus personnel, mon rétro du coeur dans l'enfer du décor parfois, pour rebondir dans le bon pour un bond en avant, aller vers le meilleur, ma vie, belle héroïne, et en elle, la plus intense création.

J'ai quitté mon pays pour vivre à Bali comme j'ai quitté Bali,  j'ai vécu des joies sur une île et le pire mais en son coeur, il y a eu une photo dans un rétroviseur de moto pour un autre présent et peut-être un meilleur avenir... Tout a un prix mais toute traversée du miroir est salutaire à l'âme, c'est cette traversée que j'aime, mon rétro est mon ferry, mon chemin de traverse.
A venir ? Je ne sais pas toujours où je vais, je ne sais pas où le Bali rétro me portera après la prochaine exposition, je n'ai peut-être toujours aucune chance mais je sais que je dois aller là où mon âme me porte. Une chance de plus, une expo, frôler l'incertitude à l'aube d'un nouveau jour et une escale au coeur de Carouge - Genève pour connaître la suite.


Exposition Bali rétro Carouge - Genève.

500 jours après le premier Bali rétro, la boutique photo.

En 2017, sur l'île indonésienne de Flores, devant le cratère d'un volcan, j'ai eu l'envie d'écrire le roman d'un amour impossible à Bali mais je ne trouvais pas les mots, j'ai décidé alors d'écrire mon histoire en photo dans les rétroviseurs d'une moto, mon opéra à moi, photographe backstage des lumières, de Don Giovanni, de Carmen l'indomptable, l'insoumise, photographe ensuite à Bali, des rizières.

Livre Bali rétro

Poser l'offrande là où on veut aller est l'invitation balinaise dont j’ai compris le sens au premier cliché de mon odyssée dans un rétro. D'une aura balinaise vers une autre vie, où me portera mon amour de Bali. J'ai écouté mon instinct, il m'a suivi, il m'a porté... De Bali, j'ai laissé passer la lumière dans un rétro, il m'a emmené à Paris et un peu plus loin...

Dans quelques jours, sur la boutique photo du Bali rétro, le bijou en argent s'ajoutera aux tirages photo et au livre. En novembre, c'est le catalogue des expositions qui se glissera parmi les autres objets de la collection mais déjà, j'ai envie de partager avec vous l'ouverture en "soft opening" de ma boutique photo, 500 jours après le premier Bali rétro... J'ai le trac mais j'écoute mon instinct et ma jolie entreprise est désormais en ligne. Je ne sais toujours pas où je vais mais j'y vais avec le Bali rétro, à chaque instant, un peu plus loin, plus que jamais, avec les mots d'un poême de Victor Hugo que j'aime depuis que je suis môme.

Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ; ce sont
Ceux dont un dessein ferme emplit l'âme et le front.
Ceux qui d'un haut destin gravissent l'âpre cime.
Ceux qui marchent pensifs, épris d'un but sublime.
Ayant devant les yeux sans cesse, nuit et jour,
Ou quelque saint labeur ou quelque grand amour.  

La fille de la radio et du cœur de palmier.

Coeur de palmier

Entre deux photos de rétroviseur pour le projet du Bali rétro, il y a d'autres moments et de bien jolies personnes sur mon chemin.
Parmi ces personnes, deux cœurs et un projet, un projet de cœur, un cœur de palmier, l'histoire de vie de Julie et Florent que j'ai pu suivre en backstage sur un lieu de tournage à Bali. C'est également l'histoire d'une liste de rêves à réaliser dont un avant tout, celui de partager l'envie d'aller jusqu'au bout, de partager ces rêves qui sont aussi en nous, de croire qu'ils peuvent être portés là où ils peuvent se réaliser, de l'avoir décidé un jour, sans plus attendre, sans plus trop réfléchir, sans fléchir en posant juste une offrande pour y parvenir.

De Genève à Bali, découvrez les premiers pas d'un nouveau choix de vie, de tous les espoirs et de tous les risques comme ceux que nous prenons tous un jour. Sans prétention, sans donner de leçon, Julie Marot, la fille de la radio, d'une Rouge FM à une Rouge TV, nous livre dans le premier de 10 reportages consacrés à l'Indonésie, les premiers pas et les couleurs d'une autre vie qui démarre à Bali mais qui peut être partout, au bout de quelques pas, de quelle que décision que ce soit ou pas, au bout de ce qui change tout.

Dans l'ombre de Julie, l'homme qu'elle admire la filme et l'admire en même temps, l'homme du cœur, c'est Florent.

Je vous invite à suivre l'aventure indonésienne de la série "Cœur de Palmier" tout en poursuivant votre aventure à vous qui vous mènera également, je vous le souhaite, au bout de votre liste... To Do !

Coeur De Palmier - Les épisodes en ligne.

Bali rétro Palmiers

www.coeur-de-palmier.com

La chaine YouTube

Instagram

Facebook

Épreuves d'artiste pour le projet Bali rétro.

De vous à moi... Les épreuves d'artiste ne sont pas ses peines, ses chagrins, ses découragements car l'artiste les cache plutôt dans ses oeuvres avec pudeur. Les épreuves d'artiste sont en fait les exemplaires appartenant à l'artiste en plus du tirage normal d'une édition limitée car oui, ll n'y aura que 30 exemplaires imprimés de la plupart des photos du projet Bali rétro et d'autres ne seront éditées qu'en 8 exemplaires seulement.

Des tirages d'art numérotés et signés sur papier 100% Cotton white FineArt fabriqué par l'entreprise Hahnemühle située en Allemagne depuis plus de 400 ans. Le papier Hahnemühle est sans acide et résiste au vieillissement selon la norme ISO 9706 (conformément aux exigences des galeries et musées).

Bali retro E. A. II

Après les expositions riches d'enseignement à Paris et à Bali, ces tirages bluffants de qualité vont être présentés en avant-première à la prochaine exposition en cours de préparation et seront très bientôt disponibles en ligne dans la boutique photo du site internet Bali rétro, j'y travaille intensément et j'en profite pour remercier du fond du coeur toutes les personnes qui m'encouragent en suivant cet ambitieux projet artistique que je porte à bout de bras, là où ce projet, le plus personnel et le plus risqué d'entre tous, me portera.

Je vous souhaite le meilleur pour tous vos beaux projets...

Suivez vos rêves, ils connaîssent le chemin.

Jo

Regarder dans un rétro pour aller de l'avant !

Le respect du code vestimentaire dans les temples est une des règles de savoir-vivre à Bali. Quand je suis sorti du temple de Bezakih, tout s'est mis en place dans une vie en zigzag à Bali. Un coup d'oeil dans le rétro, un panneau de signalisation, deux univers croisés, un moment de réflexion, l'exploration d'un autre monde, une première photo...

Plus encore ?

Le premier Bali rétro

J'ai publié cette photo sur facebook, il y a un an la première photo d'une série... Je ne savais pas que j'allais vivre une incroyable aventure, ma belle aventure du Bali rétro et au delà de l'aventure, une fabuleuse histoire, toute l'histoire du Bali rétro et ses frissons, des frissons de plaisir d'avoir osé y croire, de croire finalement en un tout.
Peut-être n'avais-je aucune chance mais j'ai voulu la tenter, de rétro en rétro. Un nouvelle année débute, le voyage continue, tout est possible encore !

Merci à toutes et tous pour vos encouragements depuis le début.

L'effet miroir du Bali rétro

Un roman en photo dans un rétroviseur de moto, c'est l'histoire du Bali rétro, mystérieuse, décalée, magique, intense et sincère.

C'est le 11 avril 2017, sur l'île de Bali que l'aventure du Bali rétro à réellement débuté. Dans un rétroviseur de moto, une odyssée en photo, d'une aura balinaise vers une autre vie, où me portera mon amour de Bali.

Aujourd'hui, je présente un roman en plus de 100 photos dans les rétroviseurs d'une moto dont l'histoire se déroule essentiellement sur l'île de Bali et plus furtivement à Paris et Genève. Je finance le projet sur mes fonds propres et par la vente de tirages en édition limitée et livres imprimés à la demande.

Chaque photo de rétroviseur est une histoire courte et l'ensemble des photos forment l'histoire que je suggère tout en invitant chaque personne à garder la liberté de choisir la photo ou aimer l'histoire qui lui correspond.

Ubud paradiso expo jo 1025

Mes photos ont été exposées en février et mars 2018 au Comptoir 43, Rue de l'arbre sec 75001 Paris.

J'ai été invité en tant que résident à exposer durant le mois de mars 2018 au Paradiso Art Gallery Ubud Bali en Indonésie.

Mes projets ? Continuer mon reportage, continuer d'exposer, trouver un éditeur et vendre les tirages de la collection "Bali rétro".

N'hésitez pas à me contacter pour me faire part de vos encouragements et/ou de toute proposition d'édition et d'exposition. je prendrai le temps de répondre à votre message.